Historique pour les Comores, le Mozambique réaliste

L’Angola, tenant du titre, a mordu la poussière vendredi. Les Angolais se sont, contre toute attente,  inclinés 1-0 devant le Mozambique. 1-0, c’est aussi le score entre les Comores et le Lesotho. Dans les deux cas, ce sont des buts inscrits très tôt et une gestion exemplaire du match qui a permis aux Mozambicains et aux Comoriens de prendre les trois points.

Les jeunes Mambas, qui ne menaient pas large au moment d’affronter l’Angola, ont su faire mentir les pronostics. Un petit but à la troisième minute de jeu a scellé la victoire du Mozambique. C’est Aylot Zeferos qui a trouvé le cadre pour permettre à son pays de débuter comme il se doit le tournoi.

Si le Mozambique a réalisé un match solide en première période, le second acte a été nettement à l’avantage des Angolais. Ces derniers se sont montés dominateurs dans tous les compartiments mais ont simplement peiné dans la finition. C’est surtout dans la dernière demi-heure que les Antilopes Noires ont déployé toutes leur force…en vain cependant. Le gardien mozambicain a souvent permis à sa formation de rester à flot en réalisant quelques sorties déterminantes.

Ils ne sont pas au Malawi pour faire de la figuration. Les Comores l’ont du reste prouvé en sortant victorieux du duel les opposant au Lesotho vendredi dans le match inaugural de la COSAFA U17 Men’s Championship. Une victoire 1-0 et voilà que l’histoire est en marche. C’est la première participation des Comoriens dans le tournoi et ils l’ont débuté de la meilleure des manières. Hamis M’sa repart, lui, avec le titre d’homme du match pour sa passe décisive.

Les jeunes Comoriens ont très vite pris le match à leur compte au Mpira Stadium après un premier round d’observation. Débordant sur le côté gauche, M’sa a ensuite envoyé une merveille de passe à destination de Kamal Kifli qui ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score au quart d’heure de jeu.

Le plus dure ayant été atteint, les Comores, seuls représentant de l’océan Indien se contentaient alors de gérer leur maigre avance.  Les  Comoriens auraient même pu doubler la mise en fin de rencontre mais une parade du gardien du Lesotho a permis aux jeunes crocodiles de ne pas sombrer.

Couronnée il y a deux ans à l’île Maurice, la Zambie débute son tournoi ce samedi face à l’Eswatini à 11h. Les Zambiens possèdent un effectif intéressant et il ne fait pas de doute qu’ils sont de vrais candidats pour le dernier carré ou pour le podium. Son adversaire du jour avance, lui, sur la pointe des pieds.

Nous aurons un premier aperçu de la force de frappe des Zambiens aujourd’hui face à l’Eswatini. Sur le papier, ce sont les premiers nommés qui partent avec un léger avantage. Mais il faudra attendre les 90 minutes d’engagements pour réellement connaitre les intentions des jeunes Chipopolos.

Le pays hôte entre en action à 14h face à l’Afrique du Sud. Le Malawi a souvent produit des matchs aboutis pendant les précédentes éditions de la COSAFA. Un jeu tourné vers l’avant, une maitrise technique et des relances rapides caractérise le jeu malawite.

L’Afrique du Sud est un favori naturel. Le pays est souvent parvenu à tirer son épingle du jeu en décrochant soit la médaille d’or ou en terminant sur le podium. Le présent effectif ne manque pas de qualité non plus.

Le Malawi, en tant que pays d’accueil, sait qu’il n’a pas droit à l’erreur devant son public. Il sait aussi que la moindre erreur lui coutera cher à l’arrivée puisque seuls les deux premiers de chaque groupe disputeront la demi-finale. Les débordements sur les côté et l’impact physique restent les qualités principales de l’Afrique du Sud qui s’appuiera sur ce qu’il sait faire de mieux pour essayer d’arracher les trois points.

Please follow and like us: