La Zambie vise un cinquième titre, le Botswana pour une première

Une unique rencontre est au programme aujourd’hui. Et quelle rencontre ! Elle décidera qui repartira du Moses Mabhida Stadium avec la COSAFA Cup. Le Botswana et la Zambie, deux candidats au profil différent, tenteront l’impossible aujourd’hui pour graver leur nom sur la coupe.

Les Chipopolos sont un peu les habitués de la finale. Ils disputeront leur 11efinale cet après-midi à 15h. Les Zambiens sont naturellement les favoris de cet ultime duel de la présente édition de la COSAFA Cup. Ce sont les chiffres qui le disent.

Outre ses 11 finales, la Zambie a été sacrée à quatre reprises dans le tournoi. Les Chipolopolos possèdent d’autre part, un avantage psychologique certain sur le Botswana. Dans l’histoire de la COSAFA Cup, les deux nations se sont croisées à trois reprises et la Zambie a toujours eu le dernier mot. La dernière confrontation entre les deux pays remonte à 2017 quand les Zambiens l’avaient emporté sur le score de 2-1. Au niveau du nombre de succès dans la compétition, la Zambie compte 28 victoires en 57 sorties.

Mais les Zèbres ne se présentent pas en victimes expiatoire. Bien au contraire. S’ils ont pu se hisser jusqu’en finale, ce n’est certainement pas un hasard. Le Botswana possède un effectif très bien rodé et des individualités qui feraient envier n’importe quelle équipe. Ils ont su renverser bien des situations compromettantes avant de pouvoir se présente au Moses Mabhida. Les Botswanais ont, d’autre part, montré un visage conquérant et leur défense, âpre et rugueuse a su contenir plusieurs assauts depuis le début du tournoi.

Les Bleu et Blanc ont atteint la finale de la COSAFA Cup qu’en une occasion. C’était en 2016 et ils s’étaient inclinés de justesse face à l’Afrique du Sud (3-2). Ce sera le 44ematch des Zambiens dans la compétition. Ils comptent 10 victoires seulement. Autant dire qu’un succès aujourd’hui pourrait ouvrir la voie à une nouvelle ère.

Outre le prestige, il s’agira également pour les partenaires de Lazalous Kambole de vaincre le signe Indien. En effet, la Zambie a été un finaliste malheureux deux années de suite (2017 et 2018). La dernière fois qu’elle a brandi le trophée fut en 2013. Ça commence à dater.

Pour rappel, le vainqueur aujourd’hui se verra remettre un chèque de R500, 000 et le finaliste malheureux repartira, lui, avec R250, 000.

Please follow and like us: