L’Angola, la Zambie et le Malawi en démonstration

L’Angola a frappé un grand coup pour sa première sortie dans la COSAFA Men’s U20 Championship. Les jeunes Antilopes noires ont étrillé les Seychelles 8-0. Le Malawi a également survolé la journée inaugurale en s’imposant 4-0 contre les Comores. Score fleuve également entre la Zambie et le Botswana. Le pays hôte s’est tranquillement imposé 5-0.

Face à une vaillante équipe du Botswana, la Zambie a réalisé un match correct qui lui a permis de dominer le Botswana. Les Zambiens bien en place, ont notamment profité de leur vitesse d’exécution pour bousculer leur adversaire. Un jeu caractérisé par des passes rapides et des débordements sur les côtés a permis n’a laissé aucune chance aux jeunes zèbres.

Il ne fallait d’ailleurs pas arrivé en retard au Nkoloma Stadium puisque devant leur public, les Zambiens ont ouvert le score dès la 5e minute de jeu par l’entremise de Francisco Mwepu.  Ils ont maintenu la pression sur leur adversaire en ajoutant un second but à la 33e minute après un retourné acrobatique de Crawford Mwaba.

Jimmy Mukeya inscrivait ensuite un doublé en profitant des largesses défensives des Botswanais (64e et 79e). Pour soigner davantage ses chiffres, la Zambie ajoutait un cinquième but. Sous la pression de Ricky Banda, Lesang Senne, le gardien botswanais commettait une faute de main et envoyait le cuir au fond des filets (85e), concluant de manière peu enviable cette confrontation.

Si l’Angola partait clairement avec les faveurs des pronostics, il convenait de savoir si les Seychellois pouvaient avoir du répondant. Les Angolais ont tôt fait d’apporter la réponse en étouffant leur adversaire. Le premier but a, d’ailleurs été rapidement inscrit et porte la marque de Kelson Dos Santos. Ce dernier a débloqué le compteur à la 6e minute en transformant, de la tête, un coup franc de d’Afonso Benvido.

Les choses allaient de mal en pis pour les Seychellois qui parvenaient à peine à mettre le pied sur le ballon contrairement à son adversaire. Ce dernier doublé la mise après un petit slalom de Salvador Zini à l’entrée de la surface. Il envoyait ensuite le cuir au fond des filets du malheureux Gino Pleureuse. Benvido apportait, lui aussi, sa pierre à l’édifice en scorant à la 17e minute avant de récidiver dans le temps additionnel. Entretemps, Kiaku Santos avait également marqué.

5-0 à la pause, le match était déjà plié. Salvador se fendait de son doublé également juste avant l’heure de jeu puis Tangu (83e) et Mbule (84e) scellait définitivement le score pour permettre à l’Angola d’occuper la tête de la poule C.

Des buts, il y en a  également eu dans le match opposant les Comores au Malawi. C’est ce dernier qui s’est imposé 4-0 avec notamment un grand Patrick Mwaungulu auteur d’un triplé qui place le Malawi sur la bonne voie. Pourtant, ce sont les Comoriens qui se sont offerts les premières occasions. Il y en a eu trois dès le premier quart d’heure mais l’imprécision a souvent accompagné le dernier geste des Coelacanthes. Et comme dans le football, l’erreur se paye cash, Patrick Mwaungulu a tôt fait d’ouvrir le score en débutant son festival à la 27e minute.

Rien à signaler jusqu’à la 57e minute et le but de Francisco Madinga. Avant cela, les Comoriens ont tant bien que mal essayé d’offrir de la résistance. Mais ce groupe n’a pris naissance quelques semaines seulement avant la compétition et ses automatismes ne marchent pas de manière optimale. En face, Patrick Mwaungulu devenait intenable. Il inscrivait d’ailleurs son doublé à la 65e minute avant de récidiver en fin de rencontre.

Le tournoi se poursuit ce jeudi avec la deuxième journée de la phase de groupe. Trois rencontres au programme une nouvelle fois avec notamment l’entrée en lice du tenant du titre, à savoir l’Afrique du Sud. Les Amajimbos seront opposés à l’île Maurice en match de clôture.

Les Mauriciens arrivent avec de bien meilleur intention cette année. Ils n’avaient pas pu sortir de la phase de groupe en 2018 mais comptent bien franchir cet obstacle cette fois. Pour cela, il faudra déjà prendre un très bon départ. Quoi de mieux que de gagner le premier match. La partie de s’annonce guère facile toutefois. Réputé solide, l’Afrique du Sud possède de solides arguments dans presque tous les compartiments.

Hormis quelques renforts, Maurice s’est essentiellement appuyé sur la même équipe qui avait pris part à la dernière COSAFA réservé aux U20. Ce groupe est d’ailleurs ensemble depuis deux ans maintenant après être parvenu à se hisser en finale de la COSAFA U17 il y a deux ans. En match d’ouverture, le Mozambique affrontera l’Eswatini dans ce qui apparait comme un match équilibré. Les deux formations se rencontreront à 10h et espèrent bien prendre le contrôle de la poule C au terme des 90 minutes d’engagements.

Le Lesotho affrontera ensuite Madagascar à 12h45. Les deux formations comptent eux aussi prendre un bon départ dans ce tournoi. Le Lesotho et Madagascar possèdent plus ou moins la même force de frappe. Ce sera donc un match palpitant en perspective.

Please follow and like us: