Le Malawi et la Namibie prennent une option

Le Malawi n’aime pas perdre de temps. Il l’a prouvé dimanche en se montrant expéditif face aux Seychelles en s’imposant 3-0. Un premier but de Hellings Mhango sur coup franc à la 9eminute a mis les Flames du Malawi sur la bonne voie. Contre un adversaire déterminé mais incapable de se projeter de l’avant et donc de créer des occasions sérieuses, les Malawites ont toutefois eu quelques difficultés à assurer leur succès.

Quoi qu’il en soit, ils ont déjà réalisé un grand pas vers les quarts en s’offrant les trois points et en soignant leur victoire. Après l’ouverture du score, les vaillants seychellois auront bien tenté de mettre leur jeu en place mais les Malawites, plus mobiles notamment, auront à chaque fois contenu les velléités de leur adversaire.

A la pause, les Flames menaient donc d’une courte tête et au retour des vestiaires, ils ne mirent que quatre minutes pour doubler le score. Un débordement de Duncan Nyoni suivi d’un centre permettait à Richard Mbulu d’ajuster Ah-Kong.  Ce même Mbulu trouvait la transversale à la 66eminute. Cinq minutes avant la fin du temps réglementaire, Gerald Phiri donnait plus d’ampleur au score en fusillant le gardien adverse.

La fin de match aura été cauchemardesque pour les Pirates qui ont subi les assauts répétés de leur adversaire sans pouvoir riposter. Sans les interventions incessantes de leur gardien Ian Ah-Kong, l’addition aura été plus salée pour les hommes de Gavin Jeanne.

De son côté, la Namibie s’est imposée d’une courte tête face au Mozambique dimanche au King Zwelithini Stadium. Les Warriors l’ont emporté sur le score de 2-1 et s’installent en tête du classement de la poule B. La rencontre a mis du temps à se dessiner. Les actions se sont surtout concentrées en milieu de terrain. Les rares débordements ne donnant rien sur les côtés.

Malgré un match fermé, ce sont les Mambas qui se sont procurés les premières occasions avec notamment une tentative de Stanley Ratifo qui a obligé Loydt Kazapua, le gardien de la Namibie,  à sortir une parade pour préserver son équipe.

Après ce coup d’éclat, la première période se résumait en quelques escarmouches ici et là mais pas de quoi permettre à la situation de se décanter.

L’enjeu reste le même

Il aura fallu attendre la 67eminute seulement pour que la Namibie soit récompensée de ses incursions dans le camp adverse. Parti en contre, Joslin Kamatuka se chargeait d’ouvrir enfin le score. Il n’avait aucun mal à tromper José Ventura qui avait effectué une sortie hasardeuse.

Mais le Mozambique ne se laissait pas décontenancé par ce but et mit moins de 10 minutes pour recoller au score grâce à une réalisation de Witi Quembo à la 76eminute. Mais les Mambas n’allaient pas pouvoir capitaliser sur ce but pour tenter d’arracher un résultat probant pour son entrée en lice.

Cinq minutes seulement après avoir recollé au score, les hommes d’Abel Javier allaient se faire surprendre par Absalom Iimbondi qui passait en force dans la surface avant de tromper le dernier rempart du Mozambique.

Si la Namibie n’a pas évolué à son meilleur niveau dimanche, elle a acquis l’essentiel avec les trois points en poche. De quoi envisager la suite du tournoi plus sereinement.

Une unique rencontre rythmera la journée de lundi avec une opposition entre Eswatini et les Comores. Que ce soit pour l’un comme pour l’autre, l’enjeu reste le même. En l’absence de l’Angola dans le groupe A, l’erreur n’est pas permise.

Les Boucliers du roi l’ont appris en match inaugural en partageant les points avec Maurice samedi. Ils ne comptent qu’une unité au compteur et pour tenter d’aller de franchir ce premier tour, il faudra sortie une prestation sans faille cet après-midi.

Les Comores débuteront, pour leur part, leur compétition. Globalement décevant l’an dernier, la sélection devra cette fois montrée un tout autre visage. Leur sélectionneur a fait confiance à une équipe majoritairement composée d’éléments évoluant dans le championnat local et tentera de s’offrir un succès de prestige.

Please follow and like us: