Le Zimbabwe et l’Afrique du Sud en finale

On s’attendait à une explication de haute facture entre la Zambie et le Zimbabwe, on a été servi. Les deux voisins ne se sont faits aucun cadeau dans leur duel les opposant au Nkana Stadium mardi. Mais à la fin, c’est le Zimbabwe, vainqueur 2-1, qui disputera la finale face à l’Afrique du Sud, tombeur de l’Angola (1-0).

Dans cette rencontre, c’est la Zambie qui a déclenché les hostilités. Les Young Chipolopolos, après avoir buté plusieurs fois sur la défense des Young Warriors, ont ouvert le score à la 36eminute grâce à une tête décroisée de Prince Mumba, à la réception d’un bon centre venu de la droite. Le virevoltant attaquant inscrivait au passage son quatrième but dans la compétition.

Mais à peine les locaux ont eu le temps de célébrer ce but que le Zimbabwe profitait d’un mauvais sauvetage de Bradley Mweene, le portier zambien, pour égaliser et cela grâce à la reprise de son capitaine Andrew Mbeba.  C’est donc sur le score de un but partout que les 22 acteurs regagnaient les vestiaires.  Dans le second acte, le rythme devenait plus intense et la Zambie monopolisait le ballon. Toutefois, ce sont les Zimbabweens qui finirent par inscrire un second but grâce à l’inévitable Delic Murimba. Il est également en tête du classement des top buteurs avec quatre banderilles plantées depuis le début de la compétition.

La Zambie aura plusieurs occasions de revenir dans la rencontre, surtout dans le temps additionnel mais face à une défense âpre et rugueuse et surtout un bon gardien, ce n’était pas facile de revenir dans la rencontre et il fallait se rendre compte au coup de sifflet final que le pays hote ne sera pas au rendez-vous.

Une nouvelle fois, l’Afrique du Sud s’est appuyée sur Lyle Foster pour l’emporter. Le véloce attaquant des Amajita s’est illustré à 27eminute. Se retrouvant seul face au portier Zambien, il n’a pas tremblé au moment d’envoyer la balle au fond des filets. Il s’est ainsi rattrapé de ses deux occasions franches manquées en début de rencontre.

Privé de Daniel Liberal, son attaquant vedette, suspendu pour accumulation de carton jaune, l’Angola a eu du mal à créer le danger devant. L’une des rares chances d’égaliser est à signaler à l’heure de jeu avec notamment cette reprise de Jelson Mivo. Mais le ballon n’a toutefois pas traversé la ligne.

L’Afrique du Sud, malgré la pression constante imposée par les Palanquinhas ont su résisté. C’est donc sur la plus petite des marques qui soient que les Jeune et Vert valident leur billet pour la finale qui a été reprogrammé pour le jeudi 13 décembre au Nkana Stadium. Les Sud-Africains, sacré l’an dernier sont plus que jamais en course pour décrocher un 7etitre.

Quatre fois finaliste, mais jamais gagnant, l’Angola devra se consoler avec la troisième place. Si cette dernière ne lui échappe pas évidemment. La petite finale aura lieu jeudi à midi au Nkana Stadium.

Please follow and like us: