Football - 2017 Cosafa Castle Cup - Final - Zambia v Zimbabwe - Royal Bafokeng Stadium - Rustenburg

Le Zimbabwe sur le toit de l’Afrique Australe à l’issue d’une finale historique

Tout simplement historique. Comme l’a été la victoire 3-1 du Zimbabwe face à la Zambie au Royal Bafokeng en finale de la Cosafa Castle Cup 2017, lui permettant ainsi de devenir la première équipe à avoir remporté la compétition pour la cinquième fois en dix-sept éditions.

Historique également a été la présence du Président de la CAF Monsieur Ahmad dans les tribunes du Stade pour honorer cet acte final de ce tournoi phare de l’Afrique Australe. C’est la première fois en vingt ans de festivités en effet qu’un Président de la plus grande instance du football africain qu’est la CAF ait eu le dessein d’assister à une finale de la Cosafa Castle Cup. Reconnaissant envers la Cosafa pour l’avoir épaulé durant la campagne Présidentielle de la Caf, Monsieur Ahmad dont son pays natal Madagascar est issu de la région du Sud de l’Afrique, n’aurait sans doute pas manqué ce rendez-vous pour rien au monde.

Historique a été aussi cette troisième finale en trois participations remportée par l’entraineur zimbabwéen Sunday Chidzambga, après les deux épopées de 2003 et 2009. Le bilan en Cosafa de cet ancien Warrior des années 90 est juste impressionnant : 15 rencontres disputées à la tête de l’équipe nationale, 13 victoires pour 2 matchs nuls, dont l’un face à Madagascar durant cette campagne (0-0), et l’autre face au Lesotho en 2009 (2-2).

Enfin, historique a été l’envahissement du terrain de plusieurs centaines de supporteurs zimbabwéens au coup de sifflet final, contraignant le capitaine des Warriors Ovidy Karuru a demandé à ses compatriotes de se calmer et de retourner dans les gradins du Stade pour que la cérémonie de remise de médailles puisse se tenir. Fidèles à son équipe depuis le début du tournoi, ils ont peut-être juste voulu exprimer toute leur joie, fait assez compréhensible bien que perturbant l’organisation.

Car sur le terrain, les Zimbabwéens n’ont pas volé leur victoire. Plus appliqués et plus réalistes devant, les Warriors ont ouvert le score à la 22ème minute de jeu. Malgré l’égalisation du remplaçant Lubinda Mundia pour les Chipolopolos à la 39ème minute, l’Homme du match de la finale Talent Chawapiwa (57ème) a redonné l’avantage aux siens avant que Ocean Mushure n’ait parachevé le succès du Zimbabwe dix minutes plus tard (67ème).

Sans surprise, le trophée du Meilleur Buteur de la Cosafa 2017 a été attribué à Ovidy Karuru, auteur de 6 réalisations en 6 matchs. Le titre de Meilleur Joueur est par contre décerné à son coéquipier Knox Mutizwa qui, en plus de talonner Karuru au classement des buteurs (5 buts), a été particulièrement éloquent en demi-finale et en finale. Enfin, le portier tanzanien, effectuant notamment un arrêt décisif face au Lesotho lors de la séance des tirs au but durant le match de la troisième place, a obtenu les Gants d’argent destiné au Meilleur gardien de but du tournoi.

Remettant le trophée des Champions à ses compatriotes, Docteur Phillip Chiyangwa, le nouveau Président de la Cosafa et non moins Patron de la Fédération zimbabwéenne de football (ZIFA), se souviendra longtemps de sa première compétition avec le costume de Numéro 1 du Conseil des Fédérations de Football de l’Afrique Australe.

Les quinze jours intenses de compétition se sont achevés aujourd’hui à Bafokeng avec tout son lot d’émotions … et d’histoires. Et la Cosafa n’en restera pas là car elle vous donne déjà rendez-vous à l’île Maurice pour le tournoi des moins de 17 ans à partir du 21 juillet. A bientôt pour de nouvelles sensations !