L’Ouganda, première à inscrire son nom au palmarès

De l’intensité, des occasions et du suspens jusqu’au bout. La finale de la première édition de la COSAFA Women’s U17 Championship aura tenu toutes ses promesses dimanche au stade St François-Xavier et a sacré l’Ouganda qui s’est imposé 2-1. Dans le match de classement, la Zambie repart avec le bronze autour du cou après son succès contre le Botswana (3-0).

Sans conteste, l’Ouganda, invité du tournoi et l’Afrique du Sud demeure de loin les meilleures formations du tournoi. Les deux pays l’on du reste montré en proposant une rencontre où gestes techniques se sont mêlés à l’abnégation des 22 actrices. Mais à la fin, l’Ouganda, plus en réussite devant les cages repart avec le trophée.

La première mi-temps a offert beaucoup de spectacle mais pas de but. Pourtant, les deux équipes auront tout tenté pour bouger le score au tableau d’affichage. Il a fallu attendre la deuxième période pour que Najjemba sorte de sa boite pour donner un léger avantage à l’Ouganda mais Kortjie remettait les deux formations à égalité en trouvant le but à la 74e minute. Mais sur un contre éclair, l’incontournable Juliet enterrait définitivement les espoirs des Sud-Africaines.

La troisième place est logiquement revenue à la Zambie. Dans la petite finale, les Zambiennes n’ont pas rencontré beaucoup de soucis pour se défaire du Botswana avant de s’imposer sur le score de 3-0. Bien que peu tranchant comparé au match face à l’Afrique du Sud en demi-finale, la Zambie s’est surtout appuyé sur son réalisme pour assurer sa place sur le podium.

Sur le pré synthétique du stade St François-Xavier et sous un soleil de plomb, les She-Popolos ont attendu la demi-heure de jeu pour ouvrir le score par l’entremise de Nsama. Rien à signaler ensuite dans cette première période où les courageuses botswanaises ont su offrir une vrai opposition à leur vis-à-vis.

Au retour des vestiaires, les Botswanaises ont tenté d’offrir une certaine opposition et trouvaient d’ailleurs la barre transversale à deux reprises. Mais l’ouverture du score les fuyait toujours…pas les Zambiennes. Masumo faisait ainsi le break à la 63e minute avant que Chilenga n’inscrivait son quatrième but du tournoi, permettant à l’une des grandes favorites du tournoi de ne pas rentrer bredouille.

Au niveau des distinctions, l’Ougandaise Nalukenge Juliet repart avec le Soulier d’or, récompensant ses 18 buts inscrits dans la compétition. La Sud-Africaine Karobo Mohale obtient, elle, le Gant d’or. Elle n’a pris que quatre buts en cinq rencontres disputées. Jessica Wade, capitaine de l’Afrique du Sud et infatigable travailleuse en milieu de terrain obtient le titre de meilleure joueuse du tournoi. Le Botswana ne repart pas les mains vides avec le titre d’équipe la plus fair-play dans la besace. Un total de 158 buts aura été inscrit en 16 rencontres disputés.

Après les filles, place maintenant au tournoi réservé aux garçons. Celui-ci aura lieu au Malawi du 11 au 20 octobre.

Please follow and like us: