Quart de finale – L’Afrique du Sud tombe, le Zimbabwe flambe

Qualifiée d’office en quart de finale de la Cosafa Castle Cup 2017, l’Afrique du Sud, tenante du titre, s’est heurtée sur une ambitieuse équipe de la Tanzanie (0-1) au Stade Royal Bafokeng, situé dans la province Nord-Ouest du pays Arc-en-ciel. Dans l’autre match de la journée, le Zimbabwe a battu le Swaziland, également exempt du premier tour, sur le score de 2 buts à 1 grâce à ses « sud-africains » Ovidy Karuru et Knox Mutizwa.

Le manager britannique des Bafana Bafana Stuart William Baxter qui dirige également le club sud-africain Supersport United FC, n’a sélectionné que deux joueurs de son fief, à savoir le portier Boafela Pule et le milieu de terrain Cole Alexander. Cet après-midi face aux Taifa Stars de la Tanzanie, il a décidé de titulariser d’entrée six joueurs ayant tout au plus 23 ans, parmi lesquels trois jeunes milieux de terrain de 19 ans : Thendo Mukumela (Mamelodi Sundowns), Liam Jordan (Sporting Lisbon) et Jamie Webber (Stellenbosch).

De son côté, le sélectionneur tanzanien Salum Mayanga a préféré miser sur l’ossature qui a mené son équipe en quart de finale du tournoi. La seule surprise du onze de départ vient de Raphael Loth qui a joué ses premières minutes de la compétition cet après-midi.

Participant à son quatrième match de la Cosafa 2017 en une semaine, la Tanzanie a paru plutôt à l’aise durant la partie malgré quelques fatigues apparentes, au contraire de la jeune équipe expérimentale de l’Afrique du Sud qui a joué ici sa première rencontre de cette campagne. Profitant de cette entrée délicate des Sud-Africains dans la compétition, les Tanzaniens ont ouvert le score grâce à un tir imparable de l’Homme du match Elias Maguru à la 18ème minute de jeu, n’ayant laissé aucune chance à Boalefa Pule.

Plus expérimentés, les Taifa Stars ont su gérer cette avance jusqu’à la fin du match même s’ils se sont faits peur dans le temps additionnel quand le Sud-africain Lorenzo Gordinho, venu apporter le surnombre dans la surface de réparation tanzanien, a hérité d’un centre lumineux venant du côté droit. Malheureusement, le jeune défenseur des Kaizer Chiefs a manqué sa reprise du plat du pied. Les Tanzaniens ont tenu ce score minimum de 1 but à 0 jusqu’au coup de sifflet final.

Cette équipe de l’Afrique de l’Est, invitée de ce tournoi de l’Afrique Australe, accède au Top 4 de la compétition pour la première fois de son histoire après les tentatives de 1997 (groupe unique) et de 2015 (éliminée au premier tour).

Par ailleurs, la dernière confrontation des quarts de finale entre le Zimbabwe et le Swaziland s’est soldé sur le score de 2 buts à 1 en faveur des Warriors. Les Zimbabwéens ont frappé en premier grâce à leur talentueux capitaine Ovidy Karuru, marquant au passage son sixième but du tournoi. Le milieu de terrain qui évolue en Afrique du Sud au sein d’Amazulu FC et qui survole le classement des meilleurs buteurs de la Cosafa Castle Cup 2017, a frappé juste après le quart d’heure de jeu.

L’attaquant de l’AS Vita (RD Congo) Félix Badenhorst, brillant avec le Swaziland l’année dernière lors de la Cosafa en Namibie, a pourtant remis les pendules à l’heure à la 48ème minute. Mais le remplaçant zimbabwéen Knox Mutizwa, rentrée à la 66ème minute à la place de Dube, a donné l’avantage à son équipe à une dizaine de minutes de la fin de la rencontre. Le joueur du Golden Arrows FC (championnat sud-africain) a trompé la vigilance du gardien swazi à la 79ème minute en reprenant de la tête un corner impeccablement tiré par le maître zimbabwéen des coups de pieds arrêtés Ocean Mushure (Homme du match) et a scellé le match par la même occasion (score final : 2-1).

Avec un ratio de 3 buts par matchs (12 buts en 4 rencontres), le Zimbabwe s’impose comme un prétendant sérieux au titre délaissé quelques heures plus tôt par l’Afrique du Sud.

Le carré final est composé

Le stade des demi-finales de la Cosafa Castle Cup 2017 nous réserve ainsi deux rencontres passionnantes au Stade de Moruleng.

La Zambie qui a sorti le Botswana hier (2-1), se mesurera tout d’abord à la Tanzanie à 17h locale. Les deux équipes se croiseront de nouveau dans la compétition 20 ans plus tard, après le nul de 2 buts partout à Arusha un certain 5 juillet 1997.

Ensuite à 19h30, le Lesotho, vainqueur de la Namibie aux tirs au but (5-4, 0-0), défiera le Zimbabwe, quadruple vainqueur du tournoi (2000, 2003, 2005, 2009) dont deux fois avec son actuel coach Sunday Chidzambga (2003, 2009). Les cinq dernières confrontations dans l’histoire de la Cosafa Castle Cup entre ces deux formations tournent nettement à l’avantage des Warriors (5 victoires zimbabwéens pour 1 match nul).

Please follow and like us: