Un choc pour la finale entre la Zambie et le Zimbabwe

La Zambie et le Zimbabwe croiseront le fer en finale de la COSAFA Cup 2018. Les deux formations ont validé leur billet pour l’ultime rencontre du tournoi mercredi au New Peter Mokaba. Le premier nommé est difficilement venu à bout de Madagascar, se contentant d’une courte victoire (1-0). Son futur adversaire a dûavoir recours aux tirs au but pour se défaire du Lesothoqui ne s’est pas présentéen victime expiatoire.

Au cours de cette rencontre, les occasions pour ouvrir le score n’ont pas manqué. Mais les défenses ont répondu présentes durant l’engagement, neutralisant tout velléités de la part des avants. La séance des tirs au but aura été parfaitement maitrisée par les Zimbabwéens et surtout par George Chigova, le gardien du Zimbabwe aura été merveilleux sur sa ligne en empêchant deux tentatives du Lesotho. C’est finalement sur le score de 3-1 que le Zimbabwe s’imposera.

Madagascar ne deviendra pas la première formation de l’océan Indien à remporter la COSAFA Cup. Pourtant, les Barea étaient bien partis pour. Malheureusement, le parcours des partenaires de Dax a été stoppé en demi-finale par la Zambie, quadruple vainqueur de l’épreuve, qui s’est imposé1-0. Le

Mercredi au New Peter Mokaba, la Zambie, qui croisait Madagascar pour la deuxième fois seulement dans la compétition après 2008 (victoire 2-0 des Zambiens), se présentait donc en favori. Néanmoins, les Chipopolos ont eu pas mal à faire avant de pouvoir faire sauter le verrou malgache. Plus précis dans la transmission, les Zambiens trouveront la faille à la 38eminute grâce à Kambole.

Ramener le bronze

Après cette ouverture, ils ont hérité de pas mal d’occasion pour tuer le match. Toutefois, le denier geste faisait toujours défaut. Les Malgaches pourront, eux, aussi regretter longtemps leur temps forts surtout Razafindrazata qui a bénéficiés coup sur coup de deux occasions dangereuses (65eet 71e) sans pouvoir concrétiser.

Les différents changements effectuees par Franklin Andriamanarivo n’apporteront rien. Mais la Grande ile n’a pas à rougir de cette prestation et tentera de ramener la médaille de bronze un nouvelle fois après celle décrochée en 2015.

Dans l’autre rencontre, le scenario a mis du temps à se dessiner. Le Zimbabwe et le Lesotho se montrant chacun dangereux même si c’est le premier nommée qui a bénéficié du plus grand nombre d’occasion pour débloquer le score.

Au terme de 90 minutes et en dépit d’une domination zimbabwéenne et de quelques escarmouches du Lesotho, le score au tableau d’affichage ne bougeait pas. Il fallait alors se résigner à aller jusqu’à la séance des tirs au but pour désigner le vainqueur de la joute et donc la formation qui accompagnera la Zambie en finale.

Un dernier effort

Aujourd’hui c’est jour de repos pour les équipes encore en lice pour les différentes couronne. Les choses sérieuses reprennent vendredi avec notamment la finale du Plate et le match pour la troisième place.

Le Plate mettra aux prises l’Afrique du Sud au Botswana. Les Bafana Bafana ne pourront pas prétendre àremporter une cinquième couronne dans la compétition. Mais la consolation pourrait venir de ce fameux Plate. Il faudra déjà gagner le match contre le Botswana.

En demi-finale, l’Afrique du Sud a pris la mesure de la Namibie (4-1). Cette rencontre a été très disputée et a permis aux hommes de Stuart Baxter d’évoluer enfin à leur vrai niveau. Ils devront répéter cette performance aujourd’hui pour espérer obtenir le trophée.

Le Botswana s’est contentéde peu contre le Swaziland mardi. Un unique but du capitaine Maikano a été suffisant pour permettre aux Zèbres d’accéder en finale. Les protégés de David Bright devront faire un dernier effort aujourd’hui pour sauver leur tournoi.

Les deux adversaires de la finale du Plate se sont rencontrés àsept reprises, Le Botswana n’est jamais parvenu à glaner le moindre succès. Les locaux eux, ont gagné quatre duels et ont fait match nul à trois reprises. Enfin une première victoire pour les Zèbres contre leur bête noire ? Réponse ce soir. D’autant qu’ils pourront compter sur une doublette offensive composé d’Onkabetse Makgantai  et de Kabelo Seakanyeng. Au combiné, les deux avants ont été auteur de sept buts depuis le début du tournoi.

Please follow and like us: