La Zambie et l’Afrique du Sud en finale

L’Afrique du Sud aura l’occasion de défendre sa couronne acquise au terme de l’édition 2018. Les Amajita ont eu le dernier mot dans une demi-finale irrespirable qui les opposaient à Madagascar et d’où ils ne se sortis qu’après la séance des tirs au but. Le score était de 2-2 au bout du temps réglementaire et la séance des tirs au but a souri aux Sud-Africains (5-4). Mais ils auront fort à faire face à la Zambie qui a facilement disposé de l’Angola jeudi sur le score de 3-0.

Le stade Nkoloma était rempli comme un œuf pour accueillir les Young Chipopolos. Ces derniers ont mis du temps pour bien rentrer dans le match face aux Palancas Negras. Mais Patrick Gondwe discret jusqu’ici, est sorti de sa boite une première fois pour débloquer son compteur à la 30e minute. Touché mais pas coulé, les Angolais se sont souvent approchés des cages de leur adversaire par l’entremise de Salvador Zini. Mais ce dernier était trop souvent seul.

Intenable, Gondwe décochait une frappe à la 75e minute. Un peu avancé sur sa ligne, Emanuel Simao, le portier angolais ne pouvait pas capter ce tir des 20 mètres. A ce moment, il était clair que le pays hôte se dirigeait vers la finale. Et pour valider définitivement ce succès, Francisco Mwepu se devait, lui aussi, être de la partie. Il plaçait une tête surpuissante à la 80e minute et sellait définitivement le score.

Dans la première demi-finale en Madagascar et l’Afrique du Sud, chacune des deux équipes a montré un visage radicalement différent au cours de la première et seconde mi-temps. Les Malgaches ont parfaitement eu la maitrise de la première période tandis que le second acte a été nettement à l’avantage des Sud-Africains. Plus précis dans la construction, les jeunes Barea ont profité de la passivité de la défense Vert et Jaune pour ouvrir le score.

Sur un ballon ne constituant, à priori, aucun danger, Veve Harison a profité de la sortie approximative du gardien des Amajita pour lancer idéalement Madagascar dans ce match. On ne jouait alors que la 12eminute. Procédant en contre, les Malgaches héritaient d’un coup franc peu avant la demi-heure de jeu. Arnaud Randianantenaina se chargeait de convertir sur un ballon très bien travaillé.

En face, le manque de précision des Sud-Africains ne leur permettaient pas de recoller au score. En face, Madagascar faisait montre d’une solidarité exemplaire en ce qui concerne son secteur défensif. C’est avec une confortable avance que la Grande île rentrait donc aux vestiaires.

Sans doute bousculé par le discours de leur coach, les Sud-Africains montraient un bien meilleur visage en deuxième mi-temps. Ils se procuraient même plusieurs occasions nettes. Et à force de pousser, la sanction finit par tomber une première fois lorsque l’infatigable Oswin Appollis réduisait le score à la 65e minute. La domination Sud-Africaine se poursuivait et finit par être récompensée dans le temps additionnel quand Appollis se fendait de son doublé après un tir à l’entrée de la surface de réparation.

L’Afrique du Sud assurait sa place en finale en convertissant ses cinq essaies dans la séance fatidique. Dolain M’Chindra envoyait sa tentative sur la transversale et propulsait en même temps les Amajita en finale. Cruel pour Madagascar à qui il reste le match de classement pour tenter de ne pas rentrer bredouille.

Please follow and like us: